Quand l'entraînement prénatal est contre-indiqué

Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC) et de la Société canadienne de physiologie de l'exercice (SCPE) toutes les femmes ne présentant pas de contre-indications devraient être physiquement actives tout au long de la grossesse. Découvrez les recommandations ici.

Contre-indications

Toutes les femmes enceintes peuvent faire de l'activité physique durant la grossesse, sauf celles qui présentent des contre-indications (voir ci-dessous). Celles présentant des contre-indications absolues peuvent poursuivre leurs activités quotidiennes habituelles, mais ne devraient pas faire d'activités plus vigoureuses. Celles présentant des contre-indications relatives devraient discuter des avantages et des inconvénients de l'activité physique d'intensité modérée à vigoureuse avec leur fournisseur de soins obstétricaux avant d'y prendre part.

Contre-indications absolues

Activité physique non-recommandée

  • Membranes rompues

  • Travail prématuré (contractions douloureuses et régulières avant 37 semaines de grossesse)

  • Saignements vaginaux persistants inexpliqués

  • Placenta praevia après 28 semaines de grossesse

  • Prééclampsie

  • Insuffisance cervico-isthmique

  • Retard de croissance intra-utérin

  • Grossesse multiple de rang élevé (p. ex., triplés)

  • Diabète insulino-dépendant non contrôlé

  • Hypertension non-contrôlée

  • Maladie thyroïdienne non-contrôlée

  • Autre trouble cardiovasculaire, respiratoire ou systémique grave

Contre-indications relatives 

Activité physique recommandée seulement avec l’accord du médecin

  • Avortements spontanés à répétition

  • Hypertension gravidique

  • Antécédents d'accouchement prématuré spontané

  • Maladie cardiovasculaire ou respiratoire légère ou modérée

  • Anémie symptomatique

  • Malnutrition

  • Troubles alimentaires

  • Grossesse gémellaire après la 28e semaine (accord du médecin requis)

  • Autres problèmes de santé importants

N’oubliez pas de remplir votre formulaire de santé avant votre premier cours car ce dernier nous permettra de mieux évaluer si votre grossesse est effectivement sans risque pour l’entraînement.

Source : 2019 Lignes directrices canadiennes sur l'activité physique durant la grossesse. Mottola MF, Davenport MH, Ruchat S, et al 2019 Canadian guideline for physical activity throughout pregnancy Br J Sports Med 2018;52:1339-1346.