Entraînement prénatal : pas n'importe comment

BB Cardio Grossesse-1.jpg

"Tu peux faire ce que tu faisais avant de tomber enceinte si tu restes à l'écoute de ton corps, suis ton rythme" ...voici un conseil couramment offert aux femmes enceintes (même par plusieurs professionnels de la santé !) ...mais quel conseil INADÉQUAT.

Le saviez-vous? Même si tu te sens *très bien* il y a des pratiques d'entraînement qui peuvent compromettre le développement neurologique du bébé ou même risquer sa vie? Ce n'est pas parce que tu as la capacité physique que ton entraînement est sécuritaire. Nous avons envie de dénoncer 2 pratiques en particulier qui nous donnent des frissons :

INVERSIONS. En plus du désagrément d'une montée de reflux gastrique ou une baisse de pression artérielle, les inversions comportent un risque de procidence du cordon ombilical. Si le cordon, qui est responsable de l'apport en oxygène au foetus se trouve coincé entre la tête du bébé et le col, le décès du bébé est possible dans une question de minutes.

INTENSITÉ. Parfois difficile pour la maman athlète qui a l'habitude de se pousser, il faut s'en tenir à une intensité modérée pendant la grossesse. Encore une question d'apport en oxygène au foetus, l'entraînement à haute intensité, même à partir du tout début de la grossesse, est associée à des malformations, troubles neurologiques et peut même mener à un décollement placentaire ou mort foetale.

Mais que faire maintenant en sachant tout ça ? Il ne faut pas avoir peur de bouger! Au contraire il y a une multitude de bienfaits à l'entraînement prénatal.

Pour voir clair, voici les recommandations pour l'entraînement prénatal ici.

Pour des idées d'exercices sécuritaires, notre Guide d'entraînement prénatal 101.