Le portage ergonomique et la femme post-partum

Soyons honnêtes, lorsqu’il est question de choisir un porte-bébé, ce sont ses vertus ergonomiques pour le bébé qui nous interpellent avant tout. Bref, un porte-bébé ergonomique, pour la majorité, est défini comme un porte-bébé qui est adapté au confort et à la sécurité du bébé. Qu’en est-il de l’ergonomie pour la maman dans tout cela? Notre réflexe (comme toute bonne maman) est de mettre l’intérêt de bébé avant le nôtre… mais pour porter de façon sécuritaire, il est important de veiller à nos besoins aussi!

Rappelons-nous que pendant la grossesse le corps de la future mère subit plusieurs changements physiologiques dont une prise de poids importante. En gros (haha jeu de mots!) le poids supplémentaire que la maman aura pris durant sa grossesse aura des répercussions sur sa posture postnatale qui, par ricochet, influencera sa façon de porter. De plus, la nouvelle maman, si elle allaite, sera encore bourrée d’hormones de grossesse dont la relaxine. Cette fameuse hormone, qui porte bien son nom, relaxe les muscles, les ligaments et les cartilages de la femme enceinte et de la nouvelle maman. En combo avec la prise de poids et le choc hormonal, le corps de la nouvelle maman aura subi un stress à plein de niveaux . Afin d’éviter les blessures lors du portage, ces changements physiologiques et d’autres facteurs entourant l’accouchement récent doivent être pris en considération pour favoriser un portage ergonomique pour la maman.

Voici donc, un gros plan sur les recommandations à suivre pour optimiser le confort et la sécurité de la femme post-partum qui porte son bébé:

Attention à la posture! Vu l’affaiblissement des abdominaux et la fragilité de nos articulations en postnatal, il est primordial de prendre soin de bien aligner son corps pendant qu’on porte. Genoux fléchis; bassin légèrement basculé vers l’avant pour engager la ceinture abdominale; cage thoracique ouverte; épaules dégagées des oreilles; et menton rentré pour allonger la nuque.

Attention au poids porté! Règle générale, l’enfant prend du poids au même rythme que la maman reprend son tonus. Cependant, le portage d’un enfant plus vieux ou la présence de blessures de la porteuse pourraient prolonger la période de récupération. Dans un tel cas, il est possible que la durée d’une séance de portage soit écourtée afin d’éviter des blessures.

Attention à l’activité choisie! Toutes les activités que l’on entreprend en postnatal, qu’on porte notre bébé ou non, doivent être adaptées à notre condition. Toute femme ayant récemment accouché doit éviter les activités avec impact; de soulever des charges lourdes (allô coquille-poussette-sac à couches-ouf!); de faire des torsions du tronc et des “crunchs”; et de reprendre hâtivement l’activité physique. Pour les cours de mise en forme en postnatal, il est primordial de choisir un programme spécialisé avec un entraîneur formé en périnatalité.

Attention au choix du porte-bébé! Il est préférable de choisir un porte-bébé qui répartit le poids du bébé de façon équilibrée sur le tronc du porteur. Le portage de type asymétrique (écharpe à anneaux, sling/poche, ou des nouages en écharpe tissée à une épaule) est à limiter à de courtes durées ou à éviter carrément. Peu importe le type de porte-bébé, le bébé doit être installé à la hauteur des bisous, à la verticale (le porteur devrait être capable de facilement se pencher la tête pour donner un bisou à son bébé). Les femmes qui ont accouché et/ou qui ont une diastase des grands droits par césarienne devraient éviter les porte-bébés munis d’une ceinture à la taille pendant le processus de guérison. Pour la femme allaitante, il serait important de s’assurer que le porte-bébé n’applique pas de pression sur ses seins, particulièrement sur les canaux lactifères qui sont situés de chaque côté des seins (on veut éviter de bloquer les canaux!).

Les contre-indications au portage

Dans certains cas, le portage peut être contre-indiqué pour la nouvelle maman. Si votre médecin vous a déconseillé de prendre votre bébé dans vos bras, le portage est à éviter pour le moment. Privilégiez plutôt le contact peau-à-peau en position assise. De façon générale, tant qu’il n’y a pas de restriction de porter son bébé dans ses bras, le portage est possible s’il respecte les considérations mentionnées ci-dessus. Si vous avez subi des complications suite à votre accouchement tels une déchirure important, un prolapsus ou descente d’organes, une césarienne, une rupture utérine, une diastase des grands droits nécessitant le port d’une ceinture de soutien, ou d’autres conditions médicales, discutez avec votre équipe de professionnels! Votre médecin traitant, un physiothérapeute spécialisé en rééducation postnatale et une monitrice de portage certifiée sauront vous guider dans la merveilleuse aventure du portage avec votre bébé. Dans tous les cas, il faut penser que le portage doit être autant adapté pour nos besoins que ceux de bébé 🙂

Émily, entraîneure Bébé Cardio et monitrice de portage certifiée

Article également publié sur le blogue d'Agatha boutique pour bébé ici.